FANDOM


Symbolegold Cet article a été désigné comme Article de Qualité Gold !
Liste des Articles de Qualité Gold En savoir plus



Pearl of Peace
Fond omg2
Auteur : Oméga
Rating : T Rating
Statut : En cours
Nombre de Chapitres : 7
Note :
Commentaires : Cliquez ici

Chapitre : 1

Symbole hybrid space

Cela va maintenant faire trois ans que j'ai fondé Hybrid Space. Et je ne regrette rien. Cette guilde indépendante dont je suis la maître fondatrice lutte contre le gouvernement qui a lancé une chasse aux hybrides il y a douze ans. Les personnes nées de deux parents différents sont sois-disant "trop" fort, le Conseil de la Magie va jusqu'à prétendre qu'ils possèdent une "surdose" de magie. C'est pour cela qu'il a lancé les pires, les plus dangereux tueurs du monde pour se débarrasser des hybrides et protéger le royaume. Mais hybride ou pas, nous sommes des êtres qui ont des émotions, une vie, des amis, des sentiments. Je refuse de les laisser mourir, et c'est pour cela que le but de ma guilde et de trouver les hybrides en détresse. Mais ce n'est pas une tâche facile et la population d'hybrides a baissé en quelques années de 60%. Plus de la moitié. Je me demande souvent combien de temps ma guilde tiendra tête à ce problème. Je le cache bien sur, mais tout ça m'inquiète, et j'ai bien peur qu'Hybrid Space ne soit pas au bout de ses surprises...

SairenFic

L'air frais marin me fouette le visage. Mon beau navire est amarré à un ponton du port d'Urbis. Je suis une mage d'Hybrid Space; une chercheuse. Je cherche les hybrides en détresse aux quatre coins du monde. Ma détermination est sans faille, avec mon navire je parcours les mers dans le but de contribuer à un monde de paix.

Le soleil est haut dans le ciel quand j'arrive à la guilde. De jeunes mages s'entraînent à se battre sur la pelouse de terre battue devant l'entrée. Les temps sont durs mais ils ne s'en rendent pas compte. Ils sont si jeunes. J'aimerai tellement être aussi insouciante. Avoir le sentiment que je suis loin de tout, et que les problèmes des autres ne sont pas les miens... Mais c'est impossible, car nous sommes en pleine guerre...

OmégaFic

C'est une après-midi tranquille. Je trie des papiers dans mon bureau en chantonnant. Des grains de poussières dansent à la lumière. Soudain, Maïlys entre dans la pièce. Elle tient un ordre de mission dans une main. Elle s'approche de moi, et prend place dans la chaise en face du bureau.

- Oméga, je viens te parler d'une mission... Un peu spéciale.

- En quoi consiste-t-elle ?

- Eh bien elle concerne la guilde indépendante Hybrid Space. Comme tu le sais, c'est une guilde qui a pour seul but de sauver les hybrides de la Chasse aux Hybrides. Ils n'ont pas mauvaises réputations, loin de là. Mais le Conseil les a dans le pif. Le client de cette mission insinue que cette guilde lui a volé un artefact magique très ancien. Il paye bien, j'ai accepté, mais je n'arrive pas à croire qu'une guilde indépendante se livre à des activités dans le genre. Je voulais connaître ton avis.

Je froisse machinalement la première feuille de papier qui me tombe sous la main, perplexe. Je connais bien Astral Hantwork. Je l'ai rencontré juste après le début de la Chasse lancé par le conseil. C'est une personne de confiance qui est obsédée par ses idéaux, qui n'a pour but que de sauver les siens et de lutter contre le gouvernement. Un vol ne lui ressemble pas mais de là à traiter le client de menteur...

- Nous ne pouvons pas refuser une mission juste pour des préjugés. Maïlys, je veux que tu ailles espionner Hybrid Space le temps de trouver cet artefact si vol il y a, et de me ramener des preuves compromettantes pour le client.

Cette dernière me regarde pensive.

- Je suis une hybride, ça pourrait se faire... Bien.

Elle se lève, reprend la feuille, et sort de la pièce. Je soupire... Je n'aime pas faire courir de risque inutile aux membres de Wald Dreamer. Mais cette mission si elle se révélait juste, pourrait devenir bien plus grave qu'un simple vol d'objets... Oh oui, bien plus grave.

ShojikinaFic

Je suis assise sur le toit de la guilde. D'ici, j'ai une vue imprenable sur la propriété. Au-dessus de ma tête des oiseaux volent en croassant. Mais je ne suis pas ici pour faire la sieste. D'ici je peux clairement voir Oishī, la cinquième détentrice de pouvoir connue. C'est une mage surpuissante possédant non pas une "magie" mais un "pouvoir", et à elle seule, elle pourrait tous nous tuer.

Mais, Astral lui fait confiance. C'est vrai qu'Oishī n'a jamais touché à un seul de nos cheveux, elle couronne de succès toutes ses missions et a sauvé de nombreux hybrides. Mais pour avoir était confrontée à des gens ayant sombré dans le mal, je sais qu'une personne mauvaise le reste. Et que malgré ses efforts, quelqu'un de mauvais reste mauvais.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Premier chapitre paru ! Yaou c'est la fiesta, la paella, la... Bon ok j'me tais ;-; Cette fic et celle d'Akemi Un Souffle de Vie vont avoir des points communs, car nous les avons préparé ensemble, mais rassurez vous, vous aurez une version et un point de vue différents. :)

N'hésitez pas à commenter, que se soit positif, négatif, en chinois, ou en danois, tout me va ! :D ♥ J'espère que ce premier chapitre vous aura plu, le prochain bientôt :) ♥


Chapitre : 2

Oishi

On me dévisage à chaque fois que je croise quelqu'un, comme un monstre infame qui ne peut se contrôler. J'aimerais passer ma langue sur leurs os blanc, faire couler leurs sangs dans ma gorge, mais je ne peux pas. Ces abrutis du Conseil m'en empêche. J'ai l'impression d'être leur chien, à qui on donne des ordres. Mais ce cirque ne durera pas éternellement. J'ai faim et conseillers ou pas, rien ne se mettra jamais en travers de ma route.

Je lève la tête. Du haut de la guilde, Shōjikina me regarde d'un regard méprisant. Je n'ai même pas bougé, pourtant, on me juge déjà. Manger n'est pas un crime, humain ou animal, on prend une vie et c'est impardonnable. Alors que se soit un mage ou une chèvre, pour moi c'est pareil. Tuer quelqu'un n'est pas un jeu. Il y en a qui sont pêcheurs, d'autres bûcherons. Moi, pour ma survie, je suis devenue tueuse.

Symbole hybrid space

Je viens de terminer une mission de routine, à l'est d'Urbis. Il est assez tôt, sûrement midi, et je chantonne sur le sentier. Il est temps de rentrer à la guilde. Je regarde au loin ensoleillé, l'herbe verdoyante, les vaches qui broutent. Plongée dans la contemplation du paysage, je ne remarque pas l'homme devant moi et je lui rentre dedans. Un peu surprise, je chancèle et marmonne des excuses avant de lever la tête.

L'homme que j'ai bousculé par mégarde, doit avoir deux ans de plus que moi, il est grand, possède de longs cheveux bleus et des yeux bruns. Il porte une chemise blanche et un pantalon noir, le tout recouvert par un long manteau noir. Je distingue le symbole de sa guilde sur son avant-bras gauche.

Le mage que j'ai en face de moi n'est autre que le maître fondateur de Dark Dream.

AlisFic

Je sirote un panaché, assise dans un café d'Urbis. Ma précédente mission achevée, j'ai du temps devant moi.

Je repense au lancement de la chasse aux hybrides, quelques années plus tôt. Je n'ai jamais eu une vie facile, même avant cette chasse. Orpheline, ma maison n'était autre que la rue. Je me rappelle encore avoir combattu avec d'autres rebelles contre le gouvernement, avant la fondation d'Hybrid Space. Et la fille qui avait lancé un appel aux hybrides, pour les prévenir du danger, qui m'a avertie et pour qui j'ai décidé de lutter. Mais quel était son nom déjà... Ah oui c'est vrai, cette personne qui a sauvé tant de vies cette nuit-là, je m'en rappelle, c'était Mesu qui le paya de sa vie.

Soudain, j'entends des bribes de la conversation qui se déroule à une table à gauche de la mienne. Curieuse, je tends l'oreille :

- Ouais y ont recommencé.

- Combien de victimes ?

- Tu parles des hybrides ? Une trentaine.

Je me lève brusquement et me dirige vers les hommes :

- De qui parlez vous ! Qui a provoqué ce massacre !?

D'abord surpris, ils ne répondent pas, puis l'un d'eux se force à rire faiblement :

- Bah t'sais, c'est les monstres là, les tueurs d'hybrides. De vrais bêtes du conseil. Ils sont 4. Mais par leur faute, la population des personnes aux origines différentes est passée de 40% à moins de 10%. Et hier ils ont recommencé. En moins d'une minute, trente hybrides sont morts.

MailysFic

J'ai marché toute la journée pour atteindre Hybrid Space. Le soleil était brûlant mais je gardais un bon rythme. Je me suis questionné pendant des heures, sur le fait que cette guilde indépendante est un côté maléfique. J'allais devoir les infiltrer, me lier d'amitié avec eux pour ensuite les trahir. C'est peut être pour un client, mais je suis aussi fautive qu'eux. Oméga compte sur moi, je ne peux pas me défouler. Je suis Mage de Rang S, je n'ai pas le droit à l'erreur.

Soudain, une jeune fille de mon âge apparaît devant moi. Son teint est translucide et elle me sourit avec tendresse. Des oreilles de lapins se tiennent bien droite sur sa tête et ses cheveux sont d'un blond cendré scintillant. C'est une hybride.

- Enchanté Maïlys. Je voulais te parler.

Consciente qu'elle n'est pas censée connaître mon nom, je me raidis et la dévisage. Puis, je réponds assez froidement :

- Comment connaissez-vous mon nom ?

- Je connais beaucoup de choses que tu ignores. Tu es une hybride n'est-ce pas ? Alors pourquoi aller trahir tes semblables ?

Je commence à être agacée. Je ne veux pas parler de mes origines. Elle me fait signe de la suivre loin des regards indiscrets et je la suis. Je m'adosse contre un tronc de pin et elle me fait face. Son sourire a disparu.

- La confiance née de la confiance. Le courage n'est qu'une illusion, la sagesse une réalité. Trahir des personnes pour le compte d'un autre, ce n'est ni du courage ni de la confiance. C'est de la bêtise.

Je voudrais protester mais elle ne m'en laisse pas le temps. Comme si elle récitait un texte, elle s'exclame, les yeux voilés et la voix rauque :

- Là où les hybrides se croient en sécurité, la guerre les tuera. Mais un homme un jour viendra, humain parmi les humains, et la vraie riposte que je n'ai pas terminée sera lancé. Une nouvelle lutte, de nouvelles morts, mais une lueur d'espoir. Le mal ? Quatre. Ils seront quatre à déclencher tout ceci.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Voilà, deuxième chapitre paru ^.^ Je tiens à m'excuser du retard, je n'avais pas énormément de temps pour écrire entre les cours et le reste... En tout cas, vu que bah mes vacances débutent, j'ai l'intention de m'y remettre et d'en sortir plus régulièrement. J'espère que ce chapitre vous aura plu, mystère, questions, nouveaux persos... Hihi, n'hésitez pas à donner votre avis en comm's, bonne vacance à ceux qui y sont et bon cours à ceux qui n'y sont pas :') ! Bisous bisous bz des lapinous portez vous bien et tchuss :3

Chapitre : 3

MailysFic

Je dévisage longuement l'hybride en face de moi. Le front plissé par la concentration, elle répète une seconde fois son présage. Elle peut bien me le crier dans les oreilles, je n'ai jamais cru à ce genre de chose. Personne ne peut prévoir l'avenir. Ceux qui disent le contraire sont des fous ou des menteurs. Et je n'arrive pourtant pas à classer cette inconnue entre ces deux cas...

Consciente que j'ai une mission en cours, de la plus haute importance, je décide de la laisser en plan. Mais elle me rattrape et pose sa main translucide sur mon épaule : "Tu dois les aider. Tu dois aider les tiens. Tu dois sauver tes semblables."

Décidément, cette jeune fille est anormale. Je me dégage sans peine de son emprise, et part en fulminant. Je n'ai pas de temps à perdre à parler à une folle.

LysFicPOP (2)

Je relève la tête de mon thé fumant. La tasse me brûle les mains, mais cette douce chaleur me fait du bien en cette après-midi d'hiver. Une jeune femme un peu plus âgée que moi, de deux ou trois ans s'est immiscée dans une conversation à la table voisine, conversation qui a aussi attiré mon attention. Je me lève, en emportant la tasse, et je rejoins le petit groupe. Je suis curieuse, trop peut être. Certain dise que c'est un défaut, je préfère prendre cela pour une qualité.

- Pourquoi le Conseil n'essaye pas de mettre la main dessus ? Demande précipitamment l'hybride à mes côtés.

Seulement, personne ne répond. N'ayant pas suivi le début de la conversation, je ne pourrais répondre à la question posée. Je reste silencieuse et dévisage la mage. Son visage délicat et ses cheveux courts lui donnent un petit côté autoritaire. Elle grimace et s'éloigne sans un mot. Je demande perplexe :

- De quoi parliez vous ?

Le groupe d'hommes aux visages rougis par l'alcool, braquèrent leurs yeux hagards sur moi. Puis, celui paraissant le plus maître de lui même me répondit d'une voix sourde :

- Rien. Une hybride qui s'intéresse à la mort d'autres hybrides. Y en a pleins à Urbis. Et concernant les décès de ces sang mêlés, y en a tellement que j'y fais plus attention.

Sur ceux il se mit à rire, bientôt imité par ses compagnons de boissons. Consciente, que je ne pourrais pas obtenir autre chose de leur part, je tourne les talons. C'est vrai quoi, mon thé est presque froid.

AyameFic

Je dévisage longuement la jeune fille devant moi. Elle a des yeux d'un vert pénétrant, des cheveux de la même couleur intense, un visage encore jeune et délicat, et porte un haut à bretelles charmant. Je dois absolument trouver cette guilde indépendante... Hybrid Space je crois. Mais cette personne en face de moi vaut bien de faire une petite pose dans mes recherches. Et puis elle me dit quelque chose... Oui je l'ai déjà vue c'est certain.

- Enchantée. Mon nom est Ayame. Et vous ?

Mais cette dernière me jette un regard méfiant.

- Pardon monsieur, je suis pressée.

Je la retiens par le bras. Je la reconnais... J'ai son nom sur le bout de la langue..

- Astral Hantwork. Soupire-t-elle.

A l'entente de ce nom, la mémoire me revient momentanément. C'est la maître fondatrice d'Hybrid Space ! Cette guilde qui cache en son sain, une mage tueuse et meurtrière, anciennement membre de ma guilde. Cacher une personne ayant sombré dans le mal est un crime. Le fait qu'elle soit soulagée de ses crimes juste parce que c'est une hybride m'insupporte. Le sourire que j'affichais il y a quelques instants s'efface. Je retiens fermement Astral.

- Je dois te parler Astral.

Mais celle-ci se fiche pas mal de mon opinion. Elle me jette un regard noir et tente désespérément de retirer sa main :

- Mais lâchez moi, vous êtes fou !

Non je ne suis pas fou. Je suis guidé par la haine, une haine profonde qui est né au fond de moi. Je dois mettre les choses au clair entre nous. Lui dire ce que je pense de ses décisions. Je l'amène vers moi de force et l'emmène à la vitesse du son à la lisière de la forêt qui borde Urbis.

Je ne veux pas lui faire de mal, juste lui parler. Et lui annoncer que si elle ne change pas, la guerre est déclarée.

HimitsuFic

Je regarde ma montre. Cette réunion est interminable ! La totalité des conseillers sont présents. Ils sont attablés autour d'une longue table en marbre, de forme ovale et vernie. Je chantonne discrètement. Je m'ennuie cruellement. La feuille sur laquelle j'étais censée prendre des notes est toujours blanche, face à moi. Le Président est entrain de résumer les dégradations que les mages provoquaient à chaque mission. Il évoquait le fait que les guildes est étaient inventée pour servir le peuple, pas pour lui mettre des travaux et autres soucis sur le dos. Mais qu'est ce que ça peut me faire que ce vieil homme injuste soit insatisfait ? Je suis Himitsu, mage-espionne d'Hybrid Space, et espionner le Conseil, même si ce n'est pas toujours facile, est pour moi une occupation très intéressante et comment dire... Palpitante !

Bon je dois l'avouer, je ne suis pas espionne pour le plaisir. Mon but est d'avertir ma guilde d'un quelconque danger et de la tenir régulièrement au courant des décisions prisent par le Conseil. Je dois aussi collecter un maximum d'informations concernant la chasse aux hybrides. Notre espèce est menacée à cause de ces vieux cons du Conseil de la Magie. Aaah il est beau le gouvernement. Mettre toute la merde sur le dos des autres pour mieux régner en maître. Mais un jour, ça changera. Et les hybrides qui souffraient depuis tant d'années reprendront leurs droits.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Trois, trois, trois, troisième chapitre paru :3 Et oui la capitaine Mémé Gaga a été plus rapide cette fois :') Que va faire ce maître nommé Ayame à la jeune Astral ? Se contentera-t-il de parler calmement ? Mailys n'aurait-elle pas du prendre en compte la mise en garde de cette esprit fantomatique ? Bref, à bientôt mes lapins, mangez bien, je serais pas dispo pour écrire avant samedi prochain à peu près, d'ici la foutez pas le feu a vot'maison :$ Kisssss

Chapitre : 4

NolanFic

Je sors du tribunal. Encore des coupables. J'ai fait ce que j'avais à faire... j'ai rendu la justice.

Cette fois j'avais à faire à un duo de mages noirs tueurs, qui se prenaient pour des dieux. Mais même les dieux ont droit à une sanction. J'ai refusé la peine de mort comme à chaque procès. Pour moi, qu'il y est crime ou pas, la vie est trop précieuse pour être arrachée.

Même en ayant l'impression d'avoir rempli mon rôle de juge aujourd'hui, je me sens mal d'avoir envoyé des gens en prison en les privant d'années de liberté. On dit que je suis sentimental mais que je prends les bonnes décisions. C'est faux. Je suis juste c'est tout.

MailysFic

J’atteins Hybrid Space en fin d'après-midi. Le soleil décline à l'horizon et l'air se rafraîchit. Je sens une boule se former dans ma gorge. Je suis en mission d'espionnage. Si je me foire, la mission tombe à l'eau. Les risques sont nombreux, je suis loin de ma guilde et en cas de besoin, je suis seule.

Je ramasse une pierre sur le chemin, et je m'entaille le visage. Je me roule dans l'herbe et je tache mes vêtements. Puis, une fois ma mise en scène achevée, je me relève, fière du résultat. Maintenant je suis Maïlys, l'hybride renarde qui s'est faite pourchassée et agressé par des Chasseurs d'hybrides. Je me mets à courir vers le bâtiment. Ma gorge est sèche et mon cœur bat vite.

J'arrive dans l'entrée. Je pousse le portail ouvert et je pique un sprint pour traverser le parc. Une fois devant la lourde porte principale en bois, je m'arrête. J'inspire un grand coup et j'entre. Je n'ai pas droit à l'erreur. De toute façon, c’est ma seule chance de mener à bien ma mission.

Symbole hybrid space

Il a commencé en me posant des questions auxquelles je ne répondrais pas. Comme ; combien de mages comportent ta guilde ? Où se trouve-t-elle ? Quels sont le nom des membres ? Si je donnais ces informations, je ferais un maître bien irresponsable. Et puis de toute manière je suis pressée. J'ai de la paperasse à régler à Hybrid Space, et un entraînement à superviser. Pas le temps de batifoler avec ce fou.

- Bon je me répète, je ne te répondrai pas. Tout ça est confidentiel.

- Alors je serais directe. Connais-tu Momiji ?

Ma gorge se serra. Que lui voulait-il ?

- Oui.

- Sais-tu qui elle est ?

Ne comprenant pas où il veut en venir, j'acquiesce.

- Dans ce cas Astral, nous nous reverrons.

HimitsuFic

Les conseillers jugent trop vite. Pour eux, Nolan est un juge incompétent qui est faible de ne jamais condamner des coupables à la peine de mort. Il n'y a vraiment que des imbéciles qui peuvent penser ça. Tuer des gens est contraire aux lois du royaume, mais les exécuter par contre, c'est une autre histoire. Akiakane à proposer de le virer sois-disant pour faire régner une justice implacable, mais la majorité on quand même reconnu le jeune garçon comme compétent et dans son droit.

J'ai voté pour l'abandon de toutes les charges bien entendu. Mais je me suis faites remarquée par Akiakane du coup. Si on commence à se méfier de moi, je finirais exécutée moi aussi. Je dois faire gaffe même si au prochain vote, ça me fera mal de voter contre un juge qui partage lui aussi mes idéaux.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Entsculdigung mes poutous :'( Je sais que je suis très au retard sur les chapitres, mais j'espère que vous apprécierez celui-là quand même ^^" En tout cas, n'hésitez pas à donner votre avis en commentaire, et sur ceux, je me grouille pour vous poster la suite :$

Chapitre : 5

Symbole hybrid space

Suite à cette brève discussion avec ce mystérieux personnage, je suis retournée à ma guilde. Après avoir signé des factures et remplie des formulaires, j'ai formé Momo et Ichigo, deux mages membres depuis peu, aux arts martiaux. J'ai des facilités en judo et en karaté, car j'avoue avoir un faible pour les sports de combat.

Ceci fait, je décidai de prendre un peu de bon temps seule, et je me débutai une promenade autour du parc du bâtiment. Soit, le terrain n'est pas immense, mais ce paysage verdoyant me fait du bien.

En vérité, je veux surtout oublier la discussion avec le mage brutal de tout à l'heure. Je connais bien Momiji, je connais son histoire, son passé, ses actes, tout. Elle a tué des gens mais je lui ai laissé sa chance. Parce que si je l'avais laissé, elle aurait vraiment sombré dans le mal, et je ne me le serais pas pardonné. Mais ce Ayame, il remet cette histoire sur le tapis. Il sait lui aussi que cette jeune hybride a été jadis une tueuse, et j'ai bien peur qu'il la juge plus sévèrement que je ne l'ai fait...

Symbole Wald Dreamer (4)

Les yeux levés vers le ciel, je regarde ce bleu intense tacheté de nuages difformes. Lilia a insisté pour allez à la bibliothèque, et, ayant fini mon entraînement avec Sween, je m'y rends. Nous possédons une bibliothèque immense, regorgeant d'ouvrages de toutes les cultures. Ce puits de connaissance est d'une richesse infinie, chaque livre étant rédigé par des mages aventuriers, ayant parcouru Fiore toute leur vie.

J'ouvre la lourde porte sculptée, et entre. Mes pas résonnent sur les pavés marbrés, un silence inquiétant règne. Lilia surgit derrière une étagère et vient à ma rencontre :

- Alors, qu'est-ce qu'il s'est passé cette fois ? Vous avez fait la paix ?

- Moi et Sween ? Non. Encore une provocation en duel que comme d'habitude j'ai remporté.

Sween est le petit nouveau de Wald Dreamer. Il pense que nous sommes contre lui, contre ses idéaux. Mais c'est faux. Il m'a prit en grippe et veut absolument me battre en combat. Mais j'ai de la pratique et des connaissances, un débutant ne me vaincra pas facilement. Néanmoins sa magie est intéressante et si il se montre plus sociable, je suis prêt à l'aider.

MailysFic

Contre toute attente, personne ne me prête attention. Du moins, pas immédiatement. Essouflée, je fais quelques pas, et me traîne avec difficulté jusqu'au comptoir. Là, une jeune femme à la carrure militaire se précipite vers moi.

- Mais enfin qui es-tu et que t'es-t-il arrivé pour que tu sois dans cet état là ?!

Je prends un air affolée et répond, ma voix se faisant tremblante :

- Des-des chasseurs d'hybrides... Ma famille, j'ai laissé ma famille...

Comprenant ce qu'il venait de se passer, la mage se nommant Alis me demanda d'attendre le temps qu'elle prévienne son maître de mon arrivée. Elle me promit que je ne resterai pas seule très longtemps. Et être seule, c'est exactement ce qu'il me fallait pour prévenir Oméga que la première étape de la mission était un succès.

AyameFic

Il est hors de question que Astral Hantwork ou Hybrid Space s'en tire à si bon compte. Momiji est une ancienne membre de ma guilde, et c'est aussi ici qu'elle a commis ses crimes. Les mages de ma guilde sont révoltés et je le suis aussi. Mais où se trouve cette guilde, comment faire pour la retrouver ?

Je retourne ces éternelles questions dans tous les sens sans en trouver la réponse. Sur les nerfs, je décide de me replonger dans ma lecture, et je choisis un livre, trouvé sur mon bureau. Le titre s'intitule : Les Détenteurs de Pouvoir. Haha, lire un livre que j'ai écrit moi même, pourquoi pas. Après tout, chercher, s'informer, noter et retenir, voici le but de ma guilde Dark Dream.

Et des informations sur cette guilde d'hybrides, voici ce qui me manque et ce que j'arracherai à Astral. Je lui ferais aussi mal que ce qu'elle m'a fait. Et alors, elle regrettera ses choix futiles.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Et encore un chapitre dans la même soirée ! :D C'est cadeau, c'est pour vous ;3 Allez bisous bisous, commentez, lisez, j'espère que c'est toujours aussi bien (ou null .-.) dans tous les cas bonne nuit mes brochettes grillées ♥♥

Chapitre : 6

MailysFic

Je dormis mal cette nuit. J'étais entourée de personnes que je ne connaissais pas, des futurs proches peut-être. Quoi que non, même pas. En tant qu'espionne, je ne pourrais me lier d'amitié avec personne. Je devrais mentir et trahir pour me couvrir. Cacher qui je suis et chercher des informations qui ne me concerne pas.

Je n'aurais jamais du accepter cette mission. C'est vrai quoi, ma vie est en jeu, et en trahissant des personnes honnêtes, je me rabaisse à n'être qu'une traîtresse.

Symbole Wald Dreamer (1)

Je regarde l'homme en face de moi dans les yeux. Je lui offre une bouteille, lui donne un verre et affiche mon plus beau sourire. Et il obéit. Comme tous les autres. Il fait sauter le goulot, verse l'alcool dans son gobelet et me drague en me lançant des regards répugnants. Puis il boit, et à mesure que je le séduis, la bouteille se vide. Quand il n'en reste rien, je commence mon interrogatoire. Quoi de mieux qu'un ivrogne abruti pour apprendre tout ce que l'on a besoin de savoir.

Je suis une mage faisant partie d'une guilde légale, seulement, j'ai une sorte de "double-vie". J'aime être informée et je rentre rarement à Wald Dreamer. Je m'y rends une matinée tous les deux jours pour afficher ma présence, mais je ne suis pas tranquille. J'ai vu des signes, des signes annonçant des jours sombres. Vous ne croyez pas aux présages ? Vous devriez. Mieux vaut écouter et survivre qu'ignorer et mourir non ?

Symbole Wald Dreamer (3)

J'ai toujours détesté les rivalités. Elles sont futiles, et n'ont pas leurs places au sein d'une guilde. Une guilde, c'est une famille, et une famille est unie. Le fait que Sween ne veuille se rapprocher de personne me fait de la peine. J'en ai parlé à Klee, je lui ai proposé de l'aider. Mais ce dernier se contente d'hocher la tête en me demandant de le laisser un peu tranquille. J'avoue que je ne fais qu'en parler depuis son arrivée, mais je ne veux pas que les autres membres de Wald Dreamer le prennent en grippe.

Je suis attablée au comptoir du bar de la guilde. Aujourd'hui, Fiona n'est pas là, c'est donc Alena qui s'occupe du service. Il est très tard, mais je ne trouve pas le sommeil. Je me lève, un verre de lait chaud à la main, et je déambule dans le hall, sans but précis. Mon regard se pose alors sur le panneau des missions. Mais oui, voilà ce qui dissuadra Sween de n'avoir confiance envers personne ! Une mission en compagnie de moi et Klee !

HimitsuFic

Cette nuit est très fraîche, et s'est emmitouflée dans ma tunique en laine, une capuche sur la tête pour cacher mon visage, que je suis les gardes du Conseil qui m'accompagne. C'est moi qui supervise cette opération, Akiakane préférant dormir. Nos GPS ont repérés des intrus, qui ont pénétré dans notre zone protégée il y a maintenant une demi-heure. Nous devons les interceptés et, les ordres ont été clairs, les faire disparaître s'ils montrent une quelconque résistance ou si bien sur, ce sont des hybrides.

Je sens le fourreau de mon épée qui se balance contre ma hanche. Une arme. Je vais encore devoir jouer un rôle qui n'est pas le mien. Si je n'étais pas espionne, je serais probablement moi aussi, entrain de mener des assauts contre le gouvernement. Mais j'ai de l'espoir, et en l'infiltrant, je sais que je peux le détruire de l'intérieur.

Un des gardes se retournent furtivement vers moi :

- Il y a du mouvement à 100 mètres. Les cibles ne bougent pas, à croire qu'elles attendent qu'on vienne les tuer.

Je n'y crois pas, si les "cibles" ne bougent pas, c'est qu'il y a une bonne raison. Je me saisis de mes lunettes infra-rouges, et je regarde devant moi, en me rapprochant. Bientôt je discerne la forme d'humains, mes troupes les encerclent, et pointent leurs lances vers eux. Il y a là une femme et deux hommes. Mon estomac se tord en voyant leurs queues de renard et leurs oreilles d'elfes. Des hybrides.

Je m'approche d'eux et me penche vers le corps de la femme, assise par terre. Je repère alors une flaque de sang entourant sa jambe. L'hybride tourne vers moi des yeux terrifiée :

- Un monstre, un monstre m'a mordu ! On m'a attaqué ! Le Conseil m'a prit mon enfant car c'était un hybride, sauvez le je vous en supplie !

Derrière mes lunettes pour voir dans le noir, je sens mes yeux se mouillés. Une mère. Une mère d'un enfant hybride tué par le gouvernement. Je ne peux pas faire ça...

- Toi aussi t'es une hybride. Tu devrais nous comprendre !

Heureusement que les bourrasques ont masqué ces paroles avant qu'elles n'arrivent aux oreilles des gardes. Maintenant c'est une certitude. Si je ne les supprime pas maintenant, alors qu'ils viennent de me démasquer, ma couverture s'effondre. Je me retourne et sort du cercle. Je lance ses mots comme si ce n'était pas moi. Comme si c'était juste un cauchemar. Comme si je n'étais pas entrain de condamner mes semblables.

- Tuez les.

Il y eut des cris, des bruits de lutte, puis plus rien et je tournai les talons, la nuit cachant mes larmes.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Hoyaho \o/ Ce chapitre est plus long que les autres, désolée pour les inégalités de texte, mais si je ne fais pas des paragraphes plus important, l'histoire ne pourra pas avancer. ^^ Donc voilà, vous avez eu mon chapitre 6, en espérant pour ceux qui suivent ma fic que ce chapitre vous plaisent ;) Bisous, le chapitre 7 est en cours d'écriture. :)

Chapitre : 7

Symbole hybrid space

Je ne sais pas ce qui m'a prit. Il m'a sourit, il a rit, et j'ai parlé. Je lui ai dis où était Hybrid Space. Et maintenant, la guerre que je voulais éviter va naître. Ma guilde est en danger parce que je me suis laissée séduire.

Le pire, c'est qu'il y a de ça deux jours, je suis partie avec Otaku à Dark Dream, récupérer les notes d'Ayame concernant Oishī. Il était fou de rage et j'ai failli me retrouver en mauvaise posture. Heureusement nous sommes partis à temps, mais il voudra les reprendre coûte-que-coûte.

Je rentre à ma guilde, mes pieds me ramenant instinctivement à l'intérieur. J'adresse deux ou trois bonjour et je m'enferme dans mon bureau. Combien de temps me restent-ils avant qu'ils ne débarquent ?

Je rédige un résumé des événements que je marque sur une feuille arrachée d'un manuscrit. Quand mon discours est prêt, je sors et monte sur l'estrade dominant la grande salle. J'appelle les membres à se rassembler, et je leur raconte le déroulement grossier de mon erreur.

- Ils seront bientôt là. Ils viennent récupérer les notes sur Oishī. J'ai un plan heureusement. Je vais sélectionner quatre d'entre vous, je vous implanterai les notes dans votre mémoire et je fermerai votre esprit à l'ennemi. Si vous perdez vos combats, la partie des notes dont vous aurez connaissance sera perdue. Nous nous battrons comme vous l'avez compris à la loyale. Quatre suffiront. J'appelle donc Otaku, Shōjikina, Kotonaru et Oishī. Les autres, je vous ordonne de ne pas vous mêler aux combats. Si nous perdons la totalité des notes, vous devrez mettre tout en oeuvre pour les récupérer. J'espère que j'ai été clair, car je n'ai pas le temps de me répéter.

Et effectivement, à ce moment, cinq mages débouchèrent de l'entrée principale.

Symbole Wald Dreamer (2)

Je n'aurais jamais cru partir en mission avec une quelconque compagnie. Et puis, ça été si soudain. Lilia est venue me voir avec Klee, pour me demander de me joindre à eux, lors d'une mission. J'ai fait celui qui voulait réfléchir avant de se prononcer. En vérité, j'en avais tellement envie que j'ai vite fait d'accepter. Et c'est comme ça que nous voilà parti, à trois, à travers le Royaume, pour accomplir la requête d'un client.

Nous prenons le train vers midi, à la gare de la ville. Je ne suis pas un chasseur de dragon, pourtant, le temps que je passe dans un moyen de transport me gâche le reste de ma journée. J'ai des hauts le cœur à chaque secousse. Mais hors de question que je montre une quelconque faiblesse. Je vais leur montrer mes capacités, et quand j'aurais réussi haut la main cette mission, ma réputation sera faite.

AlenaFic

Je l'avais pourtant prévenue. La dernière fois que je lui ai parlé via une lacrima de communication, c'est à dire ce matin, elle m'a fait comprendre qu'Oméga lui reprochait de s'absenter autant, alors qu'elle était Mage de Rang S. Mais Fiona n'en fait qu'à sa tête, et heureusement que je ne compte pas sur elle pour payer le loyer. Je me rends en ce moment même à la demeure de mon client, ma mission étant achevée avec succès. Fiona et moi formons le plus puissant duo de Wald Dreamer. Du moins, quand nous travaillons en équipe. Mais cela fait quelques temps qu'elle ne pense qu'à boire, à jouer à la roulette et à draguer. Je la connais bien, elle ne se comporte pas comme tel pour un rien. Et si elle noyait son chagrin ?

Haha, je me fais rire moi même. Et puis quoi encore, je deviens parano. Ce n'est pas la première fois que je pars seule remplir une requête. Seulement, elle m'a aussi dit que les choses étaient entrain de changer. Que le monde de la magie allait être bouleversé. Elle n'est pas voyante, je n'y prête donc pas attention, mais si Fiona est méfiante, je resterai sur mes gardes au cas ou.

Je ne me doutais pas que Mesu, l'esprit hybride, m'épiait depuis mon départ, et n'allait pas tarder à m'aborder. Preuve que Fiona n'avait pas tout à fait tord avec ses histoires de changements.

ShojikinaFic

Je ne suis pas d'humeur à faire la guerre. Ni de descendre de ce putain de canapé pour aller me préparer au combat avec les membres de la guilde. Désolée pour mon vocabulaire d'attardée, c'est une habitude chez moi que je compte bien garder.

Soudain, je lève la tête et aperçoit par la fenêtre, cinq mages qui se rapprochent d'un pas ferme et rapide. Je m'étire. Ils sont à dix mètres. Je baille. Sept mètres. Je me lève avec lenteur. Quatre mètres. Je prends les dagues que j'avais laissé sur la petite table devant moi. Deux mètres. Juste le temps de rejoindre les autres membres d'Hybrid Space pour accueillir nos invités. Eh bien ils ne vont pas être déçu.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Désolée encore une fois pour ce retard de publication ^^" Mais comme vous le voyez j'ai du changer tous les modèles des personnages ce qui j'avoue, m'a occupée pendant pas mal de temps x) L'essentiel c'est que ce chapitre vous plaise, vous connaissez la chanson, commentez blabla, critiquez ou pas blabla, et bonne fin de soirée à vous tous ! :*

Chapitre : 8

Symbole Wald Dreamer (4)

La mission n'est pas très bien payée. Le client ne roule pas sur l'or, et je ne travaille pas pour l'argent, mais je m'attendais à mieux. En fin d'après-midi, nous avons atteint sa demeure. Un certain Mr. Taiku. C'était un pêcheur dont la légère barbe emmêlée aux pointes grisâtres montrait qu'il devait avoir atteint les soixante ans. Nous nous sommes assis sur une banquette usée, fatigués par notre trajet en train. Sween avait l'air patraque. J'ai tout de suite remarqué son malaise à la gare. Il doit mal supporter les transports.

Le client nous a servi trois bols de lait chaud, accompagné d'une mince tranchette de fromage. Radin ou pauvre ? Je ne saurais le dire. Je n'écoutais que d'une oreille les informations qu'il nous transmettait avec tant de motivation. Cela devait être important pour lui. Pas pour moi. Je savais que demain, cette histoire pas très complexe serait réglée. Nous serons rentré demain.

- Bonne chance et merci.

Nous sortons, le vent marin nous fouettant le visage. Je respire cet air piquant qui me glasse les os à travers mes vêtements. Lilia récapitule comme à son habitude, ce que nous avons appris.

- Notre client a été victime d'un vol. Le vol d'un objet de famille, une sorte de bibelot rustique légué par un oncle lointain, marin et disparu. Les voleurs ont établi leur camp à l'est de la ville, vers la lande. Ils sont une dizaine, leurs âges variant entre quinze et trente ans.

Je ne prends même pas la peine de répondre. Ces mauviettes seront vite obilgé de se soumettre et de rendre ce qu'ils ont pris. A ce que je sais, je ne crois pas qu'il y est des mages dans le lot. Un jeu d'enfant.

Sween sautille autour de nous, en fronçant les sourcils, concentré.

- Bon, il ne nous reste plus qu'à trouver une auberge, ou un truc pour pioncer un peu. La nuit porte conseil !

Je le retiens par l'épaule. Il est bien immature. Fort peut être, mais pour superviser une mission, il faut penser à tout. Et ce qu'il vient d'oublier me paraît évident.

- Non. La nuit tombe. Si ils agissent de nuit, ils seront moins nombreux à affronter à la base. Ils ne peuvent pas transporter tout ce qu'ils volent. Dans ce cas, il y a des chances pour que le bibelot se trouve à leur QG.

- Peut être, mais rien de ce que tu avances n'est certain.

- Non bien sur, mais il faut savoir qu'une mission ne se passe jamais comme prévue.

A ce moment, je ne pensais pas si bien dire.

ShojikinaFic

Je regarde mon adversaire, mes yeux le fixant d'un air de défi. Je sens mes dagues attachées autour de ma taille. Quel est son nom ? Je ne le sais même pas. Je n'ai pas envie de me battre tout de suite. Mes membres sont engourdis. J'ai sommeil. Il me fixe lui aussi, impassible mais froid.

- C'est quoi ton nom ?

C'est sorti tout seul. Il ne me répond pas, mais ça, je m'en doutais. A la place, il dégaine de son fourreau un sabre que je n'avais d'ailleurs pas remarqué. Sans comprendre comment ni pourquoi, je sens une énergie dévastatrice s'en échapper. Je perçois, grâce à mes oreilles elfiques, des choses que les autres ne ressentent pas. Ce sabre est lié aux Enfers. J'en suis certaine. Je me protège maladroitement, en me protégeant le visage de mon bras. Une entaille profonde se forme alors sur ma peau. Je baisse ma main, ne montrant pas la douleur qui s'échappe de la plaie. J'ai l'impression des des braises se mêlent à mon sang et me brulent de l'intérieur. Je n'en laisse pourtant rien paraître et sort de leurs étuis, deux de mes dagues que j'attrape dans chacune de mes mains.

Je m'élançe à toute vitesse vers mon adversaire, qui n'a pas bougé. Je tente de l'atteindre à l'épaule, mais il dégaine de deux centimètres et je reçois une autre coupure. J'enchainai les attaques, les poumons en feu. Quand mes dagues pénétraient sa chair, je ne pouvais m'arracher un sourire de satisfaction. Hatori est fort, c'était certain. Mais j'ai des notes à protéger, alors je n'ai pas le droit à l'erreur.

MailysFic

Je ne suis là que depuis hier, pourtant, une guerre éclate déjà. Je ne connais rien au rythme de vie des guildes indépendantes. Je ne connais même pas le pourquoi de ces batailles. Je me contente de rester à l'intérieur, sans agir, contrainte de ne pas bouger. C'est mieux ainsi. Je décide de m'éclipser en prétendant me rendre aux toilettes. On ne dirait pas comme ça, mais je suis bonne comédienne et on me cru. Je m'enfermai donc dans l'étroite cabine et sortait la petite lacrima enveloppé dans un tissu de ma poche. Je dépliai le tout et contactai Oméga. Je ne sais pas si la prévenir de la situation était important, mais, dans le doute, je préférais assurée.

Dix minutes plus tard, je sortais comme si rien n'était. Dans le couloir, je croisai un jeune homme que j'avais déjà vu la veille dans le hall. Un certain Kuro je crois. Je lus à cet instant dans ses yeux, une lueur étrange. Un mélange entre l'ennui, l'angoisse, l'incertitude mais aussi le regard voilé, comme perdu dans ses pensées. Je n'osai pas l'aborder et me dépêcher de rejoindre les autres membres.

Mais je n'oublierais jamais ce jeune garçon et son regard mystérieux.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Cette fois, je n'ai fait parler que trois personnages, mais les paragraphes sont plus long, donc je compense. ;) Vous connaissez la chanson, un commentaire fait toujours plaisir, une critique, une déclaration (#célibataire) ou autres :* Bisous, j'espère que ce chapitre vous aura plu et bonne fin de soirée, vive l'été ! (\(^o^/)

Chapitre : 9

NolanFic

Je vérifie une dernière fois le contenu de mon sac : un bloc notes corné, une bouteille d'eau remplie, des mouchoirs et un shampoing. On est jamais trop prudent.

Aujourd'hui, les conseillers m'ont proposé de me rendre en ville pour que j'observe de moi-même les temps actuels. Ils trouvent que cela me fera mieux prendre en compte qu'il vaut mieux condamner qu'innocenter. Ils disent que je suis trop juste. Je leur dis qu'ils ne le sont pas assez. C'est triste, mais je ne peux m'entendre avec des gens qui ne pensent qu'à leur intérêt personnel. Je n'arrête pas des gens comme ça, pour remplir les cachots. Et quand je vois un innocent, je le laisse libre. Ce sont des principes chez moi qui ne plaisent pas à mon entourage. On me jette des regards malsains et assassins dans les couloirs, on me renverse du café sur mes dossiers, mais je suis plus le petit gosse pleurnichard et peureux. Ils peuvent bien se révolter je ne changerai pas.

Je passe les lanières de cuir de mon sac sur mes épaules et je prends les clés traînant sur mon bureau impeccablement rangé. J'ouvre et verrouille la porte de mon bureau. Ça ne les empêchera pas de venir fouiner dans mes affaires, mais par précaution je le fais quand même. Je range ensuite le trousseau dans ma poche et je traverse le couloir désert. Les mêmes murs blancs, les mêmes néons en panne, les locaux ne changent jamais, s'en devient même énervant. Chaque jour, la même routine. Mais il le faut, il faut des gens pour rendre la justice. Même si depuis mon arrivé au Conseil, à mesure que les jours et les mois passent, je me sens de plus en plus seul à remplir cette fonction.

J'ouvre la lourde porte renforcée et je traverse la petite allée de gravier menant au parc du bâtiment. En atteignant les sous-bois, toujours en restant sur le sentier, je me mets à siffler un air enfantin. Je lève les yeux vers le ciel bleu, tellement pur que je pourrais plonger dedans. Je lance des cailloux dans les fourrées à droite à gauche, et je bois régulièrement des gorgées d'eau fraîche. Je me sens tellement libre de sortir du Conseil ! Je commence à courir, à accélérer, à vouloir dépasser une personne invisible, puis épuisé je m'arrête et je ris. J'avais besoin de cette ballade. C'est insupportable d'être juge et d'être jugé quotidiennement par mes propres collègues pour un rien. Mon quotidien est assez injuste, mais je n'abandonnerai jamais. C'est étrange, mais être ici, dans ce bureau à éplucher nuit et jour des dossiers et enfiler la tenue adéquate pour me rendre dans la cour de justice ou je superviserai le procès, c'est un rêve que je vis, et avec ou sans soutien, j'aiderai ce monde qui se corrompt à redevenir le monde de paix qu'il était autrefois.

Dix minutes après, j'arrive en ville. Mes pas résonnent sur les pavés froids de la rue, bondé de monde. On me bouscule, on parle, on cri, on rit, on court, c'est une chaîne sans fin. Je me débrouille pour me sortir de la foule, et je m'enfonce dans une ruelle perpendiculaire et étroite. L'endroit étant désert - ou presque - je me permets de soupirer de soulagement. Un conseiller m'a donné l'adresse d'un des quartiers les plus déplorables de toute la ville. J'ai pourtant du mal à le croire en voyant tous ses sourires sur les visages des passants !

En arrivant à destination je compris alors le pourquoi de ces rires et de cette bonne humeur : des sourires pour cacher la misère.

ShojikinaFic

Je commence sérieusement à fatiguer. Bien sur, je défends toujours mes arrières. J'ai compris le truc de ses techniques et je m'évite bon nombre de blessures supplémentaires. Ma guilde me regarde avec des regards encourageants. Que dalle oui ! Pourquoi ils me regardent me faire buter hein ! Pourquoi ne viennent-ils pas m'aider ?! Astral a parlé de se battre à la loyale. Que dalle, ils faut tous s'y mettre et les repousser une bonne fois pour toute ! Hybrid Space n'est pas la petite guilde de mages qui se battent avec honneur ou je sais pas trop quelle bêtise. C'est juste une guilde qui se défend et qui lutte, et là, un coup d'main serait pas d'refus !

Je tente d'esquiver le coup de sabre et entame une roue rapide. Une fois sur mes jambes, je fonce, la tête en avant dans le mage avec une telle vitesse qu'il s'étale de tout son long. J'en profite, enfin une ouverture après des minutes interminables de combat ! Je m'assois sur son torse et je pose ma lame sur son cou. Je l'entaille légèrement et demande froidement : "Maintenant tu vas te casser et nous foutre la paix ok ?" Mais le mage se contente de sourire : "Shōjikina, Mage de Rang S, Magie de l'Envoûtement je me trompe ?" Je me rétracte. Il connaît mon nom. D'où ? Je ne saurais le dire. Mais cet insolent a finit de me faire sortir de mes gonds : "Pourquoi tu m'connais ?" Bien sur, aucune réponse. J'ai beau être énervée, je ne peux appuyer plus ma dague sur son cou. Je le tuerai. Et je ne veux tuer personne. Je me dégage lentement. Ce mec se fiche pas mal de la douleur ou de la mort. Je ne pourrai pas le faire parler.

A ce moment, mes yeux me brûlèrent terriblement. Comme deux braises enflammées dansant sous mes paupières. Je les ferme et tombe à genoux. Pourquoi maintenant ? Que se passe-t-il ? C'est alors que mes oreilles elfiques analysèrent le problème : le sabre de Hatori. Cette arme maléfique en rapport avec Satan. J'ai été trop en contact avec elle, si je me servais une nouvelle fois de ma magie elle me réduirait en miette. Mais alors que faire ? Je ne peux tout de même pas rester assise en attendant que le mage me tue ?

Je me relève, sure de moi, les yeux toujours clos. Je me mets en position de défense. Il est hors de question que je meurs maintenant. J'ai une sieste à terminer je vous rappelle.

OmégaFic

Je reprends mon souffle et fais un signe de la main à la mage face à moi :

- Euh Fiona, on fait une pause.

Je vais m'asseoir, toujours essoufflée, sur un banc en chêne, collé au mur de la guilde. La dénommée Fiona me regarde en souriant malicieusement. Ses yeux verts me regardent sous tous les angles, tant que s'en devient troublant. Elle soupire et détourne le regard :

- Pour une fois que je rentre ici tu es K.O au bout de juste...

Je lui coupe cependant la parole, fatiguée de l'entendre me rabaisser.

- Ouais mais moi c'est mon huitième combat du matin. Alors terminer en beauté avec une Rang S, c'est hot ma puce. x)

Nous nous mettons à rire. J'avoue avoir du mal à cerner les mages indépendants. Bien sur, être une guilde légale, s'est verser des bénéfices au Conseil, le soutenir mais c'est aussi avoir sa protection. Je n'apprécie pas tellement d'être un peu exploitée par les conseillers, mais au moins, nous vivons en paix. J'ai cependant de la rancune pour le gouvernement, dont je n'apprécie pas tellement le fonctionnement. Et je ne lui obéis pas toujours. Il y a des exceptions comme Maïlys. Née hybride, je l'ai trouvée et aidée alors qu'elle était seule, dans les rues de Somniatis, sans rien. J'aurais du la livrer au Conseil pour ses origines. Mais à la place, je lui ai proposé de rejoindre ma guilde. J'ai peut-être désobéi à mes supérieurs, mais j'ai sauvé une vie et je pourrais encore me regarder dans un miroir le matin. Contrairement à ses chiens du gouvernement qui ne pense qu'à eux. Seulement le monde est injuste, et moi et mes compagnons, vivons tout de même une vie légale en respectant les règles.

Soudain, une récente recrue, une certaine Anouk, vient à ma rencontre, l'expression contrariée. Elle se contenta de dire.

- C'est Akiakane, à la porte.

Je soupire. Cette conseillère est surement l'une des pires créatures du Royaume. Cruelle, égoïste, puissante mais malsaine, elle ne croit en aucune justice, en aucune liberté. Elle se contente d'écrire des lois, de les faire appliquer, et de faire disparaître ceux qui les remettent en cause.

Je me lève et vais accueillir ma supérieure. Elle ne répondit pas à mes formalités de politesse et me fixa de ses pupilles sangs.

- J'ai appris que tu avais envoyé une mage en mission d'inflitration.

Et merde, il ne faut surtout pas que le Conseil se penche sur le cas de Maïlys...

- J'ai effectivement oublié de vous prévenir...

- Je me fiche pas mal de tes excuses. Cette opération a intérêt à donner du résultat. Sinon je me verrais dans l'obligation de revenir, mais accompagnée.

Puis son visage s'éclaira d'un large sourire à vous glacer le sang :

- Et n'oublie pas de payer ta part du mois. Non plutôt le double, en compensation de ton erreur. Tu n'as rien à y redire j'espère ?

La salo...

- Bien sur que non Akiakane. n_n

Elle tourna les talons, ses talons martelant sauvagement le parquet, et claqua violemment la porte qui grinça sur ses gonds.

Je retire ce que j'ai dit. Ce sont juste tous de gros enfoirés profiteurs --".

Lolita 2

Je cours, mes jambes élancées me permettant d'avaler facilement les quelques mètres qui me séparent du danger. Je souris intérieurement. Mon invité ne devrait pas tarder.

Mon plan, bien que simple, est souvent l'un des plus efficaces. Attirer un conseiller de mon choix - et le choix est vaste - à l'écart du bâtiment, dans le parc de la résidence. Il me suffit de franchir leurs sentinelles et d'éviter les alarmes de sécurité, de me cacher parmi la végétation, de l'emmener de son plein gré, insouciant sur le sentier, et de le faire exploser sur la bombe que j'aurais posée un peu plus tôt. J'en rirais presque. Dix secondes, j'entends les pas de ma victime. Neuf secondes, J'ose un regard en arrière. Mon homme arrive en chantonnant, sa besace à la main. Huit secondes, il regarde sa montre. Sept secondes, il décide de s'avancer un peu plus. Six secondes, il patiente. Cinq secondes, il se méfie. Quatre secondes, il regarde autour de lui avec inquiétude. Trois secondes, je grimpe à l'arbre le plus proche pour me protéger. Deux secondes, il entend un bruit suspect. Une seconde, il remarque alors la bombe. Mais c'est trop tard.

Je me camoufle facilement grâce aux feuillages du peuplier. Je n'ai pas le temps de partir, il faut juste que je me fasse discrète. Ils ne vont pas tarder.

Et effectivement, des dizaines de troupes armées jusqu'aux dents déboulent sur le sentier, bien trop habituées à la scène qui les attend. Je ne sais même plus combien d'assauts et d'attentats j'ai orchestré contre le Conseil. Mais ils le méritent. Je m'appelle Lolita, hybride de dix-sept ans et actuellement la femme la plus recherchée de tout le Royaume. Fin de l'histoire, au revoir, bonsoir.

J'invoque silencieusement l'une de mes armures. Ressemblant étrangement à un ange dans cette tenue, je sors un arc doré taillé dans un tronc magique ainsi que des flèches assorties. Ils sont trop lents à partir, je vais les aider. De toutes façons ce ne sont que des chiens rattachés au gouvernement. Quand il s'agit de la mort d'un de leur collègue, alors là y a du monde pour le défendre, mais pour mes semblables hybrides, il n'y a personne. Ils sont emprisonnés, torturés et tués comme des criminels, comme des bêtes sans âme et sans cœur. Et je refuse de me cacher pour ne pas connaître le même sort. Parce que si l'on ne fait rien, ces morts inutiles et cette injustice constante continuera. Oui il y a des gens bien à Fiore. Mais ils sont si rares que je ne les compte même plus. Et même les gens biens ressentent la peur. La peur de lutter contre les lois, contre la justice, contre tout ce qui se dit maintenir l'ordre.

Autrefois, je menais ces opérations en duo. En compagnie d'une certaine Mesu. Mais c'était il y a bien longtemps, et maintenant je me retrouve seule.

Je tire habilement, puis range mon arc et descends rapidement de mon perchoir. Ils sont morts, mon travail ici est fini. Du moins pour l'instant.

♥- Notes Mémé Gaga -♥]]
Mwaa

Déso, déso, déso, déso, déso, déso, déso, déso du retard mamamia mon dieu déso déso T.T On va la refaire e_e

...

Alut les gens :3 ! Voilou le chapitre 9 paru ! :3 Les paragraphes sont vraiment plus longs, faut que j'arrive à trouver un juste milieu (pense) M'enfin pour l'instant, z'espère que z'a vous z'a plus, bizou, bizou, kisss:* ♥